L’agriculture, secteur essentiel dans les zones rurales du Népal, est menacée par le réchauffement climatique et les défis économiques. 

Pour faire face à ces risques, Karuna-Shechen a lancé un nouveau programme de formation à l’apiculture, visant à renforcer la résilience économique des communautés grâce aux avantages de cette pratique. 

Cet art d’élever des abeilles pour produire du miel, de la cire et d’autres produits dérivés, « pollinise » le développement économique de manière durable, offrant aux communautés de nouvelles perspectives financières, écologiques et alimentaires.

L’apiculture est un axe de développement économique idéal pour nos communautés rurales. Elle s’inscrit dans le cadre de nos efforts de préservation de l’environnement, s’intègre bien aux pratiques agricoles existantes et peut fournir un flux de revenus fiable grâce à la vente du miel.

Ranjit Kumar Majhi, technicien agricole chez Karuna-Shechen

L’apiculture, une initiative prometteuse

Jouant un rôle crucial dans la diversification des revenus des agricultrices et agriculteurs et encourageant l’entreprenariat, l’apiculture est devenue une composante clé du programme de développement économique de Karuna au Népal. Elle s’inscrit aussi dans les initiatives écologiques puisqu’elle favorise la protection des écosystèmes

A travers le programme apicole, les participantes et participants sont formés à tous les aspects de l’apiculture : de l’élevage d’abeilles, à la construction des ruches en passant par la récolte de miel. Le matériel nécessaire à la poursuite de leurs activités est fourni. De plus, il est également proposé aux agricultrices et agriculteurs de louer des colonies d’abeille.

Ainsi, avec les abeilles comme alliées de choix, les communautés façonnent un avenir durable. L’apiculture constitue un investissement stable pour les familles rurales. Il leur assure une protection face aux défis qui pèsent sur l’agriculture traditionnelle tels que le changement climatique ou encore la volatilité des marchés.

Vers une meilleure stabilité économique

Outre la production de miel, l’apiculture permet aussi d’améliorer les rendements des cultures grâce à la pollinisation (la fécondation du pistil des fleurs par le pollen). Tout cela en offrant une nouvelle source de revenus. 

Les produits issus de l’apiculture se vendent non seulement plus chers que les produits agricoles traditionnels, mais se conservent également plus longtemps.

De plus, favorisant des rendements plus importants, la location de colonies d’abeilles peut s’avérer être un moyen pour les agriculteurs et agricultrices de favoriser la pollinisation. 

Netra Bahadur, agriculteur déclare : « L’élevage d’abeilles semblait intimidant pour un agriculteur traditionnel comme moi. Mais j’y ai aussi vu l’opportunité d’améliorer mes revenus, d’une manière que l’agriculture seule n’avait pas permise ».

L’apiculture, gardienne de l’écosystème

D’autre part, l’apiculture est, au-delà de son impact économique direct, une pratique écologiquement durable. Elle peut en effet, selon l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture, avoir un effet bénéfique sur l’environnement : en favorisant la pollinisation, elle augmente la productivité des écosystèmes forestiers et agricoles environnants. 

Ainsi, les colonies d’abeilles favorisent la biodiversité en assurant la reproduction de nombreuses espèces végétales et renforcent la production globale de la région, tout en maintenant l’équilibre environnemental. 

Elles jouent en fait un rôle important dans divers aspects de notre existence, notamment dans la préservation de la nature, la sécurité alimentaire et la nutrition. 

Cette approche holistique permet à des communautés entières de s’épanouir tout en préservant leur environnement naturel.

L’apiculture s’inscrit donc pleinement dans une approche de développement durable, conciliant prospérité économique et préservation de l’environnement.

Élargir le champ des opportunités

La prometteuse initiative d’apiculture lancée dans le cadre du programme de développement économique de Karuna, permet aux agriculteurs et agricultrices locales d’acquérir les compétences et les ressources nécessaires afin de pouvoir se lancer dans cette activité lucrative.

Chali Maya Magar, agricultrice, témoigne de son expérience : « Avant cette formation, l’apiculture semblait être une perspective intimidante , mais les sessions pratiques et les instructeurs compétents ont rendu les choses très accessibles. J’ai maintenant confiance en cette opportunité de revenu durable ».

L’une des principales activités a été une formation complète à l’apiculture. Elle a duré cinq jours et s’est déroulée du 22 au 26 novembre 2023 à Chitwan.

Organisée en collaboration avec le Centre de Développement de l’Apiculture, elle a permis à 17 agriculteurs et 3 techniciens agricoles de se former à : 

  • La gestion des colonies d’abeilles ; 
  • Les techniques de production de miel ; 
  • L’ exploitation des abeilles pour les services de pollinisation.

En complément de la formation, Karuna a distribué aux 17 agricultrices et agriculteurs  formés quatre kits de matériel apicole, dont deux contenant des colonies d’abeilles vivantes.

Grâce à ce soutien matériel et aux conseils fournis, les agriculteurs ont tout le nécessaire afin d’exploiter leurs nouvelles compétences. 


Le programme d’apiculture reflète l’engagement pris en faveur du développement des communautés pour et par elles-mêmes. Il dote les populations rurales des outils nécessaires à l’autosuffisance économique et favorise l’autonomisation des agricultrices et agriculteurs.        

En encourageant l’entrepreneuriat local et en intégrant des pratiques durables, ce programme ouvre la voie à un futur prometteur et plus équitable pour les communautés rurales.

Avant, trouver le temps de s’occuper des ruches tout en menant de front les autres travaux de la ferme était un véritable défi. Mais en me rappelant toutes les méthodes de la formation, j’ai rapidement mis au point un système qui m’a permis de gérer efficacement les deux. Et mes cultures ont été instantanément plus productives grâce à la pollinisation des abeilles !

Chitra Bhadur Lungeli, agriculteur