En mai 2020, alors que l’Inde, comme le reste du monde, subit les conséquences humaines, sociales et économiques de la pandémie, Karuna-Shechen met en place un projet innovant de soutien aux petits commerces. Deux ans et demi plus tard, ce programme de micro-crédit continue de fleurir et permet à des centaines de foyers d’améliorer leur confort de vie et leur bien-être. 

Je me suis rendu compte que la meilleure façon de répondre à la crise économique était d’élaborer un modèle de génération de revenus durables fondé sur les principes de « small money, Big Change » (smBC), qui fait de la communauté cible un acteur du développement plutôt qu’un bénéficiaire passif du projet.

Shamsul Akhtar, Directeur des programmes en Inde

Lutter contre la pandémie

Durant la COVID-19, les restrictions sanitaires contraignent la population à ralentir, si ce n’est à arrêter ses activités. La plupart des habitants et habitantes du Bihar ayant des salaires journaliers, le confinement aggrave leur situation financière précaire. Face à ce contexte de crise dont les conséquences se font déjà ressentir, il faut trouver une solution adaptée et efficace rapidement. Shamsul Akhtar, Directeur de Karuna-Shechen Inde depuis 2012, met en place le Programme de soutien aux petites entreprises, Small Business Support (SBS).

Ce programme de micro-crédit hybride est lancé à Bodhgaya, dans le nord du Bihar, au mois de mai 2020. Les personnes désireuses de recevoir un support financier pour développer une activité commerciale reçoivent des prêts oscillant entre 20 et 30 euros, sans intérêts. Très vite, les sommes empruntées sont remboursées et depuis la création de ce projet pilote, seule une personne a fait défaut de paiement. Le SBS est une réussite.

Pour confirmer (ou infirmer) les résultats prometteurs, comprendre les raisons de ce succès, les horizons de développement mais aussi les potentielles limites de ce projet, Paul Saucé et Florian Roquette se rendent sur place pour effectuer une étude d’impact. Paul, diplômé en finance et projets humanitaires et de développement et ancien stagiaire chez Karuna-Shechen avait une grande connaissance des projets, besoins et enjeux sur place ainsi que des stratégies d’intervention de Karuna-Shechen. Florian quant à lui, découvrait les programmes avec son regard extérieur d’ingénieur en science des données. Leurs expertises respectives ont permis la production d’un rapport d’une grande qualité.

En août 2022, Paul et Florian, accompagnés d’Alok Kumar et d’Asha Rajendran, parcourent donc 50 villages du Bihar. Au cours de ces six semaines, ils récoltent les témoignages de 127 personnes (seuls 102 seront retenus après perfectionnement du questionnaire) sur leur expérience et les conséquences de cette collaboration sur leur quotidien. Si une étude à plus grande échelle aurait permis une meilleure représentation de la réalité, l’échantillon de personnes interrogées donne un aperçu clair et représentatif des effets du programme de microcrédits.

Pour recevoir des nouvelles de nos projets sur le terrain
inscrivez-vous à notre newsletter trimestrielle

Le succès du programme Small Business Support

Un lien de confiance entre bénéficiaires et membres de Karuna

Durant leur mission, Paul et Florian ont été accompagnés des membres de l’équipe indienne de Karuna-Shechen dont l’aide à été précieuse pour comprendre la culture locale et assurer la traduction. Toutefois, malgré l’aide des traducteurs et traductrices, la barrière de la langue a pu affecté la précision des réponses collectées. Asha Rajendran a fait partie de l’équipe de recherche. Sa présence féminine a rassuré les femmes indiennes, les encourageant à prendre la parole plus librement. Son soutien, comme celui des motivateurs et motivatrices de compassion, a été indispensable.

La présence des motivateurs de compassion dans les villages permet de faire remonter les besoins des populations. C’est de cette proximité et de cette confiance que provient la réussite du programme.

Paul Saucé

Ces membres de Karuna-Shechen sont originaires ou vivent dans les villages où intervient l’association. Ils connaissent donc parfaitement les problématiques, besoins et enjeux locaux ainsi que les souhaits des communautés. Grâce aux liens de confiance solides et sincères qu’ils tissent avec les bénéficiaires, Karuna est en mesure de créer et de mettre en place de programmes pertinents et efficaces mais aussi d’avoir le retour d’expérience des personnes concernées.

Un modèle accessible et avantageux

Dans le Bihar, les villageois et villageoises n’ont pas les économies nécessaires pour monter ou de développer leur commerce. La plupart des bénéficiaires du SBS sont déjà impliqués dans d’autres programmes de Karuna-Shechen, notamment ceux de santé, de sécurité alimentaire ou de plantation d’arbres. C’est d’ailleurs souvent le bouche à oreille qui les pousse à se renseigner sur les micros-prêts. Les personnes qui en font la demande peuvent donc bénéficier d’un prêt après un échange avec les motivateurs et motivatrices de compassion. L’emprunt leur fournit l’élan financier dont ils ont besoin pour se lancer.

La somme prêtée tourne entre 2000 et 5000 roupies (soit entre 25 et 60 euros). À ce montant s’ajoute la plupart du temps une moyenne de 6 688 roupies (80 euros) provenant des ressources des bénéficiaires, pour financer leur projet. Le premier emprunt est subventionné à 50% par Karuna-Shechen tandis que le deuxième doit être remboursé intégralement par l’emprunteur. Les deux sont sans intérêts. La particularité de ce programme réside dans la somme beaucoup plus faible que les micro-crédits classiques. Cela rend l’engagement moins risqué pour les bénéficiaires qui hésitent donc moins à entreprendre.

Et les résultats sont rapides : au bout d’un mois et demi en moyenne, les débiteurs remboursent leur emprunt. Cuisine de rue, échoppes de couture, vente de légumes ou de cosmétiques, petites épiceries, les formes de commerces montés sont diverses. Elles participent toutes au revenu des entrepreneurs et entrepreneuses mais aussi à l’économie locale et à la dynamisation du village. 

Découvrir nos domaines d’intervention

Améliorer le confort de vie des communautés

Le rapport dressé par Paul et Florian montre qu’en moyenne, le salaire des ménages augmente de 55% après le micro-prêt et le lancement d’un commerce. Les bienfaits ne sont pas uniquement financiers. Globalement, le SBS a permis aux bénéficiaires d’améliorer leurs conditions de vie que ce soit à travers une meilleure éducation pour leurs enfants, un aménagement matériel de leur logement ou la possibilité d’aller consulter un docteur. 82 répondants déclarent également avoir vu un changement dans leur alimentation, notamment l’ajout de légumes ou d’un repas supplémentaire. Bien sûr, toutes les transformations des modes de vie des foyers ne sont pas nécessairement dues au programme SBS : d’autres facteurs extérieurs ont certainement joué un rôle dans l’amélioration du confort des foyers.  Le programme a aussi renforcé l’indépendance financière de certains d’entre eux. 

On a pu constater que Karuna répondait parfaitement aux besoins des communautés de chaque village tout en transmettant l’état d’esprit altruiste qui la caractérise.

Paul Saucé

Il faut sans doute mettre les résultats du SBS en perspective avec la situation anormale de la COVID-19 qui a mené une grande partie de la population à perdre son emploi. Il est possible que l’efficacité du programme ait été amplifiée par la dureté du contexte.

Les femmes et les microcrédits

Karuna-Shechen porte une importance particulière à l’indépendance et à l’autonomisation des femmes. Ces dernières représentent plus de 80% des bénéficiaires du programme de microcrédits. Certaines d’entre elles ont dit avoir plus s’acheter de nouveaux vêtements grâce au revenu généré. Au-delà de ces conclusions, en établissant leurs propres micro-commerces, elles ont acquis une nouvelle place dans la société qui défie les stéréotypes et renforce leur estime personnelle.

Le tout premier bénéficiaire de ce projet fut une femme du village de Bankai qui souhaitait créer un magasin de snacks locaux. À notre grande surprise, elle a remboursé le montant emprunté en seulement 3 jours. Notre aide financière lui a permis de développer durablement son activité et de gagner un revenu quotidien régulier. Cette expérience nous a donné l’élan pour aller plus loin

Shamsul Akhtar, Directeur des programmes en Inde

Malgré cela, une vigilance particulière doit être portée pour s’assurer qu’elles puissent récolter les fruits de leur travail et acquérir ou conserver leur indépendance. Il est par ailleurs possible que les réponses de certaines d’entre elles aient été influencées par la présence de leur mari lors des entretiens.

Par ailleurs, alors que 44 personnes ont rapporté des conditions de travail plus agréables, 31 autres (dont 30 femmes) ont au contraire témoigné d’un travail plus physique et d’une baisse de leur temps libre. Cela est dû au fait que les femmes ont cumulé leur nouvelle activité à leurs tâches ménagères. 

Œuvrez à nos côtés pour l’indépendance des femmes

Une expérience enrichissante au coeur de Karuna

Ce programme annexe illustre parfaitement les stratégies d’intervention et la notion d’altruisme efficace chères à Karuna-Shechen. Il repose sur les liens solides qui unissent déjà la population aux motivateurs et motivatrices de compassion. S’il demande peu de ressources à l’association, il fait une différence considérable dans la vie des habitants et habitantes. L’autonomie et la résilience des bénéficiaires est renforcée tandis qu’ils gèrent leurs commerces eux-mêmes et participent à l’activité du village. 

De cette expérience, Paul et Florian retiendront les bruits et odeurs à profusion, la différence de culture, la longueur des trajets, les responsabilités et l’excitation qui vont de pair avec la conduite d’un tel projet mais surtout la bienveillance des personnes rencontrées, leur humilité et leur vision du bonheur

Piloter une étude d’impact est à la fois stimulant et très enrichissant. Au-delà de la réalité du terrain, qui est plus compliquée que ce qu’on peut penser, j’ai été marqué humainement par la gentillesse des équipes de Karuna et des bénéficiaires, que je remercie pour leur accueil chaleureux.

Florian Roquette

Aujourd’hui, ce programme de soutien aux petits commerces continue de se développer. Les entretiens avec la population ont fait émerger le souhait d’accompagner le soutien financier de formations professionnelles. Un potentiel développement de ce programme ouvrirait la porte à des micro-prêts d’une valeur légèrement supérieure et à une diffusion plus large dans les zones d’intervention de Karuna-Shechen. 

Pour en savoir plus sur nos
stratégies d’intervention

D’abord créé pour répondre à une urgence, le programme de soutien aux petites entreprises accompagne aujourd’hui 450 hommes et femmes. Il est désormais une solution viable de création de commerces et de développement économique pour les communautés isolées que Karuna-Shechen accompagne. 

Vous aussi, contribuez au bien-être
des hommes, femmes et enfants en Inde