Développement économique

L’autonomisation pour être actrices et acteurs du changement

Dans les régions où nous intervenons, la majorité des populations vivent sous le seuil de pauvreté. Le chômage y est très fort, notamment chez les femmes et les jeunes. Les habitants manquent de formations adaptées, d’opportunités professionnelles et de soutien financier.

Quelques chiffres : En Inde, plus de 65% de la population vit en zone rurale, en proie à la précarité. Il en va de même pour une grande partie de la population népalaise, où 80 % vit dans des zones rurales avec pour seul moyen de subsistance l’agriculture et l’élevage, des activités fortement tributaires des aléas météorologiques.

La précarité économique, qui touche essentiellement les femmes, a été exacerbée avec la crise de la Covid-19 qui a fait basculer des millions de personnes sous le seuil de pauvreté.  Les programmes de développement économique sont plus que jamais essentiels. Nos centres dispensent des formations pour renforcer et développer des compétences dans les domaines de l’artisanat, l’agriculture, l’informatique, l’entreprenariat ou encore les technologies innovantes.

En Inde, nous apportons également un soutien financier à la création de micro-entreprises tandis qu’au Népal, nous concentrons nos efforts dans les zones rurales souvent très difficile d’accès en faisant acquérir aux populations des compétences qu’ils pourront mettre à profit de tout le village.

Notre impact en 2023

498 aides financières
à la création d’une micro-entreprise

591 jeunes
en classe d’informatique

474 femmes
formées à l’artisanat

Un de nos programme en Inde

Création de micro-entreprises – Programme « Small Business Support »

Trouver un emploi est difficile pour les femmes et les jeunes défavorisés en Inde, même ceux ayant des diplômes de premier niveau. Ce phénomène a été exacerbé depuis la pandémie : au Bihar, les restrictions sanitaires ont contraint les populations à ralentir, aggravant la situation financière déjà précaire de nombreux habitants et habitantes.

C’est dans le nord du Bihar, à Bodhgaya, qu’a été lancé le programme du micro-crédit : Les personnes désireuses de recevoir un support financier pour développer une activité commerciale reçoivent des prêts sans intérêts. Au bout d’un mois et demi en moyenne, les débiteurs remboursent leur emprunt. Cuisine de rue, échoppes de couture, vente de légumes ou de cosmétiques, petites épiceries, les formes de commerces montés sont diverses. Elles participent toutes au revenu des entrepreneurs et entrepreneuses mais aussi à l’économie locale et à la dynamisation du village. 

Karuna-Shechen porte une importance particulière à l’indépendance et à l’autonomisation des femmes. Ces dernières représentent ainsi plus de 80% des bénéficiaires du programme de microcrédits.

J’ai suivi un cours de couture et j’ai commencé à m’entraîner à la maison car cela m’a toujours intéressée. Après mon mariage, j’ai acheté une machine à coudre et j’ai commencé à prendre des commandes auprès des femmes du quartier. L’association m’a ensuite aidée à acheter plus de matériel pour pouvoir développer mon business. Je suis heureuse de subvenir aux besoins de ma famille et, grâce à mes revenus, mon mari et moi serons en mesure de payer les frais de scolarité de mon fils.

Bihula Sardar, habitante du village de Darimach, Jharkhand. India

En 2022, 478 aides financières ont été accordées pour la création de micro-entreprises.

Je soutiens le programme de micro-crédit 

Un de nos programme au Népal

Formation agricole – Agronomie responsable

Au Népal, le secteur agricole emploie près des deux tiers de la population et une grande partie de la main-d’œuvre agricole rurale se retrouvent sans emploi en dehors des périodes de saison haute, là où le taux d’embauche est plus important. S’ajoute à cela les problèmes récurrents liés à la topographie de ces zones ainsi que les sécheresses saisonnières

Dans des régions où l’agriculture est déjà rendue difficile par la topographie et le climat, comme dans la Ruby Vallée, optimiser les techniques agricoles peut faciliter la vie des paysans et augmenter la production.

Les formations en agriculture que suivent les bénéficiaires, dont de nombreuses femmes, offrent des connaissances techniques qui assurent la subsistance de leur familles ainsi que la génération de revenus complémentaires issus de la vente des surplus.  La distribution de plantes et de graines variées permet de renforcer les qualités nutritives de l’alimentation au sein des foyers. Afin de respecter les cultures et les savoirs-faire locaux, nous misons sur des techniques traditionnelles. Les méthodes employées sont également respectueuses de la santé et de l’environnement.

Déjà enfant, je travaillais comme agriculteur, raison pour laquelle je ne suis jamais allé à l’école. J’ai 62 ans mais je suis toujours très actif et un travailleur acharné. Grâce à Karuna, j’ai la chance de pouvoir étudier les techniques innovantes d’agriculture. Cela va de la production de semences, engrais et pesticides naturels, au travail de la terre entre les récoltes. Je cultive mieux mes parcelles et j’obtiens de meilleurs rendements. J’ai beaucoup appris et suis heureux de partager mes connaissances avec mes voisins.

Shiddhi Bahadur Burakshetri, fermier – Népal

 En 2022, 324 personnes ont pu être formées à l’agriculture responsable.

Je soutiens l’agriculture au Népal

Notre méthode d’intervention

Les programmes d’autonomisation accompagnent en particulier les femmes. En occupant une place plus égalitaire dans la société, elles ont un impact positif sur l’éducation et la santé de leur famille et acquièrent une meilleure estime d’elles-mêmes. En s’émancipant, elles abattent les obstacles de genre, renversent les tabous et deviennent des sources d’inspiration pour les autres femmes et les générations futures. 

Enfin, les programmes implantés se veulent systémiques, variés, pluridisciplinaires et complémentaires : les opportunités économiques bénéficient non seulement aux habitants, mais améliore également les conditions de vie au sein des villages.

En savoir plus sur nos programmes de développement économique

Culture de travail

Au cœur de nos valeurs

Les femmes piliers de l’agriculture

Nourrir l’autonomie

Favoriser l’autonomisation des femmes

Oser parler des règles

Campagne

Femmes en action

Sécurité alimentaire

Un hiver vert

Santé ophtalmique

Voir au-delà des limites