en fr

March 21 2019

Sous-alimentation et environnement : enjeux planétaires

Des améliorations … mais la faim sévit toujours

Les objectifs du développement durable ont été adoptés en 2015 par les Nations Unies afin de créer un monde plus juste et plus égalitaire. Ils ont pour vocation d’aller au delà des objectifs du millénaire, définis en 1996, et qui n’ont été que partiellement atteints. L’objectif n°2 “Faim Zéro” a pour ambition d’éradiquer la faim et la pauvreté, notamment grâce à des techniques d’agriculture durable.

En 2016, 815 millions de personnes demeurent sous-alimentées dans le monde, soit 10,9% de la population mondiale contre 18,6% en 1990. C’est une amélioration, mais la faim progresse à nouveau, alors qu’elle tendait à reculer : 2 milliards de personnes supplémentaires seront sous-alimentées d’ici 2050.

S’ajoute à ce phénomène le fléau de la malnutrition qui sévit également fortement et de façon inégale dans le monde. La pauvreté est le premier facteur déclencheur de la malnutrition : dans le Bihar, par exemple, un des états les plus pauvres de l’Inde dans lequel Karuna-Shechen a son centre d’opération, 80% des enfants de moins de 5 ans et 68% des femmes de moins de 50 ans sont en situation de malnutrition.

Le changement climatique est un facteur supplémentaire aggravant qui  exerce une pression encore plus forte sur les ressources dont nous dépendons. Un changement profond du système mondial d’alimentation et d’agriculture est donc plus que jamais nécessaire : la lutte contre la faim doit être une urgence et une action mondiale.

Les conséquences de la faim et de la malnutrition

La malnutrition entraîne de grave carence alimentaires, affaiblit les individus et les rend plus vulnérables aux maladies et aux infections. Au delà de cet impact sur la santé, la faim a de dramatiques conséquences psychologiques.

La malnutrition est en outre héréditaire : une femme enceinte en situation de sous-nutrition fera naître un enfant avec un poids inférieur à la norme et souvent très faible, il sera donc dès la naissance en situation de malnutrition. Cet état aura de lourdes conséquences : il va compromettre la survie de l’enfant dès la naissance, la réduisant parfois à quelques heures, augmenter les risques de maladies, et entraver son développement cérébral.

Que pouvons-nous faire ensemble ?

L’agriculture mondiale produit en l’état actuel suffisamment de nourriture pour nourrir 12 milliards d’êtres humains.

La quantité de la nourriture n’est donc pas le problème mais bien plus la répartition des denrées alimentaires. Il faut œuvrer pour améliorer la disponibilité et l’accessibilité de la nourriture. Une première piste est de renforcer l’agriculture vivrière locale afin d’assurer l’autosuffisance et la souveraineté alimentaires.

Il est aussi nécessaire de résoudre les problèmes de gaspillage alimentaire qui affectent ⅓ de la production alimentaire mondiale. De tels chiffres ne devraient pas exister, et nous devons agir afin de résoudre ces problèmes.

Notre association Karuna-Shechen a mis en place, depuis 2013 et en 2015, respectivement dans les états du Bihar et du Jharkhand en Inde, un programme innovant de jardins potagers biologiques. Il permet de lutter simultanément  contre la malnutrition et l’insécurité alimentaire de façon durable.

      

En mettant à disposition de foyers et d’écoles des plantes, des semences biologiques et des pépinières, nous leur permettons d’accéder à une alimentation saine, complète, équilibrée et respectueuse de l’environnement. Nos formations aux techniques d’agricultures biologiques et traditionnelles offrent aux différents foyers une autonomie totale, avec la possibilité de diversifier leur alimentation au gré des saisons. Certains foyers ont ainsi la possibilité de revendre le surplus de fruits et légumes sur les marchés. Cette mesure à une double portée : elle permet une source de revenus supplémentaires pour les différents bénéficiaires, mais aussi de lutter contre le gaspillage alimentaire.

En 2018, le nombre de jardins potager a considérablement augmenté, passant de 20 000 potagers à 30 800, notamment grâce au soutien du mouvement de solidarité YogaForKaruna qui nous a permis de récolter 30 000 €, soit l’équivalent de 3 000 jardins potagers. Nous comptons désormais 100 000 bénéficiaires des jardins potagers en Inde.

Bhavani et Sarat témoignent :  

 

« Avant nous achetions nos légumes au marché, mais très vite les légumes pourrissaient, nous devions les consommer rapidement. Aller au marché chaque jour nous faisait perdre beaucoup d’argent et de temps. Désormais nous avons des légumes de bonne qualité dans notre propre jardin, on peut donc manger des légumes frais chaque jour, c’est meilleur et moins cher ! »

 

 

Grâce à votre soutien nous contribuons à réduire le fléau de la malnutrition – enjeu planétaire majeur – et à promouvoir une agriculture durable.

 

 

 


Dernières actualités

20 ans d’altruisme en action

November 26 2020

20 ans d’altruisme en action. 270 000 personnes aidées chaque année. Des dizaines de milliers de soutiens.  Karuna, c’est une famille de personnes unies et engagées depuis 20 ans pour ...

Altruisme en action au Bhoutan

November 20 2020

“L'une des composantes essentielles du bonheur tient en trois mots : altruisme, amour et compassion. Comment pourrait-on trouver le bonheur pour nous-mêmes, alors qu'autour de nous les êtres ne ...

La générosité mise en action

November 13 2020

Retour en images sur Action for Karuna et sa semaine de solidarité qui s’est tenue du 2 au 8 novembre. 65 équipes et porteurs de projet se sont mobilisés pour faire vivre l’altruisme et collect...

Aider plus et mieux : une nouvelle clinique dans le Jharkhand

November 5 2020

Le Jharkhand, la “Terre des forêts”, est un état du Nord-Est de l’Inde, né d’une séparation avec l’état voisin du Bihar en 2000. Cette région, si riche en nature et paysages, est pourt...

Techniciennes, mères et entrepreneuses : le nouveau visage des femmes au Népal

October 28 2020

« Karuna-Shechen brise les tabous sur ce que les femmes rurales peuvent ou ne peuvent pas accomplir, et fait ainsi évoluer les mentalités. Comme le souligne souvent le Dalaï Lama, nous avons plus ...

Voir toute l'actualité

Dons et prélèvement à la source : comme ça marche ?

Avec l’instauration du prélèvement à la source au 1er janvier 2019, qu’adviendra-t-il de la réduction d’impôt accordée aux personnes qui consentent des dons à notre association ? ? La ...