en fr

July 6 2021

La Vallée de Ruby, terre de vies et d’interdépendance

Si la Vallée de Ruby est une région qui se démarque par la beauté de ses paysages, elle doit beaucoup de son charme à la cohabitation des humains avec les autres espèces et leur environnement. La vallée est en effet peuplée d’animaux bien plus que d’humains et la flore y évolue librement dans les espaces naturels.

 

“Si nous partageons avec les autres espèces une origine commune, si nous sommes des produits infiniment variés de l’évolution du vivant, alors, tout en nous émerveillant de nos éminentes qualités, nous ne pouvons qu’apprécier à leur juste mesure celles des autres espèces et nous efforcer de vivre en leur faisant le moins de tort possible.”~ Matthieu Ricard, Plaidoyer pour les animaux

 

Une terre de vies où cohabitent en interdépendance population, faune et flore

 

La Vallée de Ruby est unique de par l’harmonie existante entre tous les êtres qui la peuplent. La faune occupant ces espaces est en majeure partie composée de mammifères à sabots tels que des yacks, des bœufs, des vaches, des moutons et des mules. Ils prennent une place importante dans les activités et l’espace de vie des humains. La population régulièrement nomade est en effet dépendante de leur présence pour les tâches quotidiennes, les déplacements et l’agriculture vivrière. Un lien sensible et réciproque se tisse entre humains et animaux qui partagent la même terre.

 

Maruni vit une vie de nomade. Pendant 10 mois, elle voyage avec sa centaine de moutons, de chèvres et de vaches, des hautes terres aux basses terres, selon la saison. Elle nous raconte  : “J’ai une vie difficile, je vis dans des hangars dans des zones reculées en élevant mes animaux. Mes animaux sont mes amis, ma famille et ma seule source de revenu. Je vends leur laine et l’engrais provenant de leurs déchets. Grâce à ce revenu, je suis en mesure d’aider mes enfants”.

 

A l’heure où l’humanité consomme les ressources en moins de temps que la planète ne peut en régénérer en un an, les habitants de la Vallée de Ruby, région isolée économiquement et géographiquement, vivent à contre pied des sociétés urbaines qui produisent et consomment plus que mesure. En effet, les locaux subviennent à leurs besoins uniquement grâce à l’agriculture vivrière développée dans la vallée. Aucun import de produits n’est réalisé et les habitants ne puisent que les ressources nécessaires. Grâce à un mode de vie minimaliste et une gestion de la terre modérée et consciente, la communauté s’auto-suffit et évolue dans le respect de son environnement naturel.

Cependant, cet isolement présente aussi des aspects négatifs. Régulièrement confrontée aux aléas des conditions extrêmes du relief montagneux, la population ne bénéficie pas d’un accès à la santé suffisant. Leurs élevages sont eux aussi mis à l’épreuve par la neige qui recouvre leur principale source d’alimentation et les affaiblit. Pour les aider à tenir l’hiver, les agriculteurs tentent de leur apporter des soins.

 

Le soutien de Karuna pour un meilleur développement des communautés

 

Pour accompagner l’autosuffisance des communautés de la Vallée de Ruby, Karuna développe un programme d’agriculture durable. Traditionnellement, peu de légumes sont cultivés dans la région en raison de son climat et des méthodes employées.

Le programme agricole s’est principalement concentré sur le renforcement des capacités de 144 fermiers locaux en matière de potagers. Ils ont reçu une formation de deux jours sur le jardin potager, axée à la fois sur la théorie et la pratique. Au départ, une pépinière a été mise en place pour cultiver les jeunes plants de différents légumes tels que le piment, le concombre, la citrouille, la gourde en bouteille, la gourde amère, la tomate, la gourde à crête, la coriandre, etc. Après la formation, les jeunes plants ont été distribués à 233 agriculteurs.

Ces cultures vivrières sont des sources importantes de l’alimentation de la population. Elles assurent un lien réciproque entre les productions naturelles de la terre et la population qui les cultive. Grâce à l’aide de Karuna, les communautés peuvent continuer à se développer et accéder à une nutrition plus qualitative sans renoncer à leur indépendance.

Mme Tamang, mère de deux enfants, s’implique avec son mari dans l’agriculture pour leur subsistance. Elle avait envisagé d’installer un potager pour qu’ils puissent profiter d’une alimentation saine et variée. Immédiatement après la formation de Karuna, elle se lance et déclare : “J’ai reçu plusieurs plants de légumes que j’ai pu mettre dans mon potager. J’ai planté selon la formation que j’avais reçue de Karuna Shechen. Avant ça, je ne savais pas comment cultiver des concombres et les plants mouraient systématiquement. Maintenant je sais quand et comment appliquer de l’engrais pour rendre la terre favorable à mes plantations.”

 

Vers une autonomisation de la gestion de la santé humaine comme animale

 

L’amélioration des conditions de vie passe également par l’accès à la santé. Le programme de Karuna vise également à apporter des soins et des formations médicales à la population. Le but est de l’aider à conserver une autonomie tout en veillant à protéger la santé des humains comme des animaux. Ainsi, des laboratoires et des centres de santé ont été ouverts aux habitants et des vétérinaires interviennent pour répondre au besoin animal.

Le programme vétérinaire se déroule en plusieurs étapes. Tout d’abord, Karuna apporte les médicaments, vitamines et vermifuges. Puis les produits sont transportés et acheminés par des mules au sein de la montagne pour être distribués à un maximum d’éleveurs de la Vallée de Ruby. Enfin, les soins sont prodigués aux animaux et une formation est proposée aux agriculteurs pour leur transmettre les bons gestes à adopter. Pour l’instant, Karuna a donné vitamines et vermifuges à 12 472 animaux provenant de 663 familles différentes.

Maruni témoigne de l’effet positif des soins sur ses animaux : “Grâce à Karuna-Shechen, j’ai pu obtenir des multivitamines pour mes brebis et mes vaches en gestation. En hiver, les animaux n’ont pas assez d’herbe pour se nourrir et ils s’affaiblissent, en particulier les animaux en gestation, alors les multi-vitamines les rendront plus forts”.

 

Cette démarche a non seulement un impact sur la santé des animaux mais aussi sur celles des humains qui consomment certaines de leurs productions. Dhana B.K., 55 ans, vit à Tipling, dans la vallée de Ruby, avec sa femme et sa fille. Agriculteur de profession, il possède quatre buffles et ses tâches quotidiennes consistent à travailler à la ferme et à s’occuper des animaux. Tout comme les autres agriculteurs du village, il a également reçu les médicaments vétérinaires distribués par Karuna-Shechen. “Avant de donner ces médicaments, le lait était juste suffisant pour les veaux. Le vermifuge et les multivitamines ont non seulement augmenté leur appétit, mais ils donnent aussi plus de lait.”

 

Les nouveaux programmes de Karuna dans la Vallée de Ruby visent à protéger la nature et sa population vulnérable face à un environnement de vie atypique. Au travers d’une approche globale, nos équipes souhaitent offrir un meilleur niveau de vie tout en permettant aux communautés de conserver leur indépendance et leurs pratiques respectueuses de la terre. 

Avec la crise sanitaire, les besoins en termes de santé et les obstacles quotidiens se sont accrus.

Soutenez cette initiative.
Ensemble, faisons la différence.

 


Dernières actualités

Résilience – le premier programme de Karuna en France

October 19 2021

En janvier 2021, Karuna initie son tout premier projet en France en collaboration avec l’association Mindfulness Solidaire. Résilience est un programme à destination des aidants et des soignants, ...

[CONFÉRENCES] Matthieu Ricard présente ses mémoires

September 8 2021

  “Il est étrange et peu naturel d’écrire ses Mémoires quand on a consacré une grande partie de sa vie à se détourner d’une vision autocentrée et de l’individualisme. J’ai to...

Parler d’altruisme avec les plus jeunes

August 23 2021

Découvrez notre KIT pédagogique !   "L’éducation ne se résume pas à transmettre le savoir et les compétences permettant d’atteindre des buts limités. Elle consiste aussi à ouvrir ...

Malgré la crise, l’éducation bienveillante continue ! 

July 27 2021

L’altruisme se définit comme le souci désintéressé du bien d’autrui. Cette notion unit et inspire, depuis maintenant plus de vingt ans, les bienfaiteurs, les bénéficiaires, les bénévoles, ...

Les liens sacrés de l’hindouisme

July 26 2021

L’hindouisme possède de nombreux festivals et rituels. Ils célèbrent aussi bien les grandes étapes de la vie que les divinités et sont l’occasion de passer du temps avec des êtres chers. Par...

Voir toute l'actualité

Dons et prélèvement à la source : comme ça marche ?

Avec l’instauration du prélèvement à la source au 1er janvier 2019, qu’adviendra-t-il de la réduction d’impôt accordée aux personnes qui consentent des dons à notre association ? ? La ...