en fr

March 20 2020

Journée Internationale du Bonheur : cultiver l’altruisme

Aujourd’hui nous célébrons ensemble la Journée Internationale du Bonheur. En ces temps difficiles et exceptionnels, nos pensées vont tout particulièrement aux personnes malades et au personnel médical qui est plus que jamais mobilisé dans ce combat sans précédent. Réjouissons-nous de notre précieuse existence et adressons nos pensées emplies de compassion à ceux qui souffrent. Plus que jamais, inspirés par Matthieu Ricard, nous portons haut et fort le message de l’amour altruiste. Bonne lecture.

L’équipe de Karuna-Shechen

 

Le Bonheur est difficile à définir, mais c’est pourtant un but, une quête pour tous les êtres sensibles de ce monde. Matthieu Ricard l’exprime bien : « Qui désire souffrir ? Qui se réveille le matin en souhaitant : “Puissé-je être mal dans ma peau toute la journée !” ? ».

Qu’est ce que le Bonheur ?

« Le bonheur est un état acquis de plénitude sous-jacent à chaque instant de l’existence et qui perdure à travers les inévitables aléas la jalonnant. (…) C’est aussi un état de sagesse, affranchie des poisons mentaux, et de connaissance, libre d’aveuglement sur la nature véritable des choses. » – Matthieu Ricard, Plaidoyer pour le Bonheur

Le bonheur est donc avant tout un état d’esprit. C’est lui qui fait l’expérience de chaque instant de notre existence, qui perçoit les choses, crée les émotions et nos réponses : pensées, paroles ou actes. En fonction de notre esprit, nous (re)agirons donc vers le bonheur ou vers la souffrance. Le bonheur se définit donc par une certaine vision de la réalité : un esprit clairvoyant qui voit les choses telles qu’elles sont, sans altération des apparences. La “sagesse” est le terme qui correspond à cet état où l’esprit est entraîné à la bienveillance, à l’équilibre émotionnel, à la liberté et à la paix intérieure.

De plus, il est important de ne pas confondre le bonheur avec l’euphorie ou le plaisir. Si le bonheur est un état de bien être intérieur durable, le plaisir est lié à des actions extérieures dans la plupart des cas et représente un semblant de “bien être” très éphémère.

Heureusement, par nature, l’esprit n’est pas figé et immuable, nous le faisons évoluer, consciemment ou non, tout au long de notre existence. Il est possible de reprendre le contrôle sur notre esprit, en l’entraînant. Les neurosciences ont d’ailleur établi un lien entre la plasticité du cerveau humain, et “l’entraînement de l’esprit à développer plus de compassion, une plus grande paix intérieure et une meilleure conscience du monde qui nous entoure“. Ainsi, nous avons le pouvoir de transformer la manière dont nous percevons la réalité afin d’atteindre notre bonheur et celui des autres. En entraînant l’esprit, nous cultivons le bonheur.

La méditation pour cultiver le Bonheur

L’entraînement de l’esprit est la définition même de la méditation, qui nous aide à nous familiariser avec notre esprit, et nous ouvre à une meilleure compréhension de la réalité. Une des approches est de reconnaître l’interdépendance entre soi et les autres. Notre bonheur est celui d’autrui. Au sens bouddhiste, l’amour altruiste est défini comme « le souhait que tous les êtres puissent trouver le bonheur et les causes du bonheur », et la compassion comme « le souhait que tous les êtres soient libérés de la souffrance et des causes de la souffrance ». L’altruisme et bonheur sont donc indissociables !

Dans son livre l’Art de la Méditation, Matthieu Ricard nous invite à méditer sur l’altruisme, pour cultiver notre bonheur et celui des autres.

Imaginons un jeune enfant qui s’approche de nous et nous regarde joyeux, confiant et plein d’innocence. 

Le contemplant avec tendresse et le prenant dans nos bras, nous ressentons un amour et une bienveillance inconditionnels. Laissons-nous imprégner entièrement par cet amour qui ne veut rien d’autre que le bien de cet enfant. Demeurons quelques instants dans la pleine conscience de cet amour, sans autre forme de pensée.

Nous pouvons aussi choisir n’importe quelle autre personne envers qui nous éprouvons une grande tendresse et une profonde reconnaissance, notre mère par exemple.

Souhaitons de tout cœur qu’elle trouve le bonheur et les causes du bonheur, puis étendons cette pensée à tous ceux qui nous sont proches, puis à ceux que nous connaissons moins, puis progressivement à tous les êtres. […] Embrassons ainsi la totalité des êtres dans un sentiment d’amour illimité.

Nous pouvons tous agir pour ce bonheur !

En plus de la méditation, la lecture d’auteurs inspirants comme Matthieu Ricardses Maîtres ou encore ses amis Christophe André et Alexandre Jollien peuvent nous aider dans notre cheminement personnel. Nous devons aussi pratiquer l’altruisme au quotidien, dans la vie de tous les jours. Commençons par l’appliquer pour nous et nos proches, avant de l’étendre plus largement à tous les êtres sensibles.

L’altruisme est la valeur qui guide les actions de Karuna-Shechen. Depuis 20 ans et inspirés par Matthieu Ricard, nous fournissons aux populations vulnérables en Inde et au Népal des solutions durables favorisant leur autonomisation et épanouissement. Nous trouvons notre motivation dans le monde qui nous entoure, les sourires, la nature…

Ces actions, rendues possibles par l’expression de votre altruisme, prennent tout leur sens lorsque que ceux que nous aidons nous font part de le bonheur ! Memsang Ghalan, une élève de 12 ans dans une école soutenue par Karuna-Shechen le dit très bien :

“J’aime danser. Je me sens tellement libre et heureuse quand je danse. Je me sens comme un oiseau qui vole partout là où il voudrait aller.”

Karuna-Shechen soutient l’école de cette jeune fille et y développe des activités extrascolaires, promouvant la culture locale et en accord avec les aspirations des élèves. Aider chaque enfant à avoir accès à une éducation de qualité constitue également un outil pour développer leur épanouissement et cultiver le bonheur.

Ensemble, continuons de mettre en action notre altruisme et cultiver le bonheur !


Dernières actualités

[Un jour dans la peau] d’un coordinateur de programme au Népal

July 7 2020

Rajnandan Yadav est coordinateur des programmes de santé de Karuna-Shechen au Népal depuis 2014. Aujourd’hui, il nous parle de ses activités et de la façon dont la crise du #COVID19 affecte son ...

#UrgenceCovid : Aidons-les, faisons la différence !

June 18 2020

En Inde et au Népal, la situation liée au Coronavirus est très difficile pour les populations les plus défavorisées. Karuna-Shechen déploie une réponse d’urgence afin d’apporter une aide a...

Le temps est venu d’agir pour la préservation du monde qui nous entoure

June 5 2020

En cette période unique de confinement, les experts environnementaux ont fait le constat d’une pollution qui diminue en flèche, d’animaux qui reviennent dans leur habitat naturel, d’une nature...

Changer les règles de la société : quand menstruations riment encore avec tabou

May 28 2020

En cette journée internationale de l’hygiène menstruelle, Karuna-Shechen réaffirme son engagement envers les femmes en Inde et au Népal pour qu’elles aient accès à une vie meilleure. Le cyc...

Journée mondiale de la biodiversité – Tous ensemble face à l’urgence !

May 22 2020

Protéger la biodiversité, c’est privilégier l’altruisme à l'égoïsme La diversité des espèces vivantes présentes sur Terre est fascinante. Nous en apprécions sa beauté et, depuis les d...

Voir toute l'actualité

Dons et prélèvement à la source : comme ça marche ?

Avec l’instauration du prélèvement à la source au 1er janvier 2019, qu’adviendra-t-il de la réduction d’impôt accordée aux personnes qui consentent des dons à notre association ? ? La ...