en fr

June 14 2021

Inde, Népal : le combat continue !

Depuis plus de deux mois, l’Inde et le Népal sont ravagés par la seconde vague de Covid-19. La première ayant déjà grandement impacté ces deux pays, Karuna a mis en place plusieurs plans d’urgence depuis mai 2020. Portant aussi bien sur la santé que sur l’éducation ou l’agriculture, ces plans ont permis à des dizaines de milliers de personnes de faire face à la pandémie. Un an plus tard, la situation est plus critique que jamais : l’Inde et le Népal sont de nouveau confinés dans l’espoir de ralentir la progression du virus. Les populations, dont les conditions de vie s’en trouvent détériorées, ont besoin de soutien.

En Inde, notre clinique rouvre et les distributions commencent !

Si l’Inde s’est peu à peu estompée des médias, le virus continue de ravager le pays. Avec en moyenne sur le mois de mai plus de 300 000 nouvelles contaminations et entre 2 000 et 3 000 décès par jour – avec un pic à 4 529 le 19 mai, plus haut bilan journalier jamais enregistré – le pays est désormais monté sur le triste podium des nations les plus endeuillées au monde. Les états du Bihar et du Jharkhand, nos deux principales zones d’intervention en Inde, sont en ce début de mois de juin toujours confinés. Les populations locales sont confrontées aux pénuries d’oxygène et de médicaments, revendus jusqu’ à 10 à 30 fois leur prix au marché noir.

Pooja Kumari, qui travaille pour Karuna dans le Jharkhand, nous parle de sa vie en ces temps difficiles : “Cette année, la situation semble encore plus dangereuse que l’année dernière. Ma famille et moi sommes très inquiets. Depuis l’annonce du confinement, tous les établissements scolaires et les magasins sont fermés. La situation est très difficile, surtout pour les petites entreprises… Aujourd’hui, notre quotidien a bien changé : nous ne sortons que pour les tâches essentielles, nous portons des masques et nous désinfectons régulièrement les mains. J’espère que cette pandémie prendra bientôt fin car elle affecte les gens émotionnellement, physiquement et mentalement.” 

Nos équipes ont mis en place, dès le début du mois de mai, des distributions de médicaments afin de soulager les populations pendant la préparation du programme d’urgence Covid. Programme qui a été au cœur des préoccupations de nos équipes ce mois-ci : approvisionnement, conditionnement, identification des personnes les plus démunies, sélection de vendeurs de confiance…  

Créer cette nouvelle réponse à l’urgence a demandé la mobilisation et l’intégration de nombreux acteurs locaux. Nous commencerons une nouvelle phase de distributions entre le 8 et le 10 juin, avec des kits de renforcement immunitaire, des kits de santé et d’hygiène préventive ainsi que des brochures pour sensibiliser aux gestes barrières. Ces distributions vont s’étendre jusqu’à la fin du mois de juillet et 20 000 kits seront distribués. Nous nous sommes également procuré 100 bouteilles d’oxygène et 20 concentrateurs afin d’apporter des soins et de soulager les patients, même dans les villages les plus isolés.

En parallèle de cette préparation, nos cliniques dans les deux états, qui avaient dû fermer au mois d’avril, ont enfin pu rouvrir le 1er juin. Nos équipes, dont les membres médicaux sont désormais tous vaccinés, ont également pu mettre en place d’importantes distributions de semences dans les zones rurales les plus pauvres, afin de permettre aux populations de profiter de la saison des pluies en approche pour créer leur potager familial. Shamsul Akhtar, directeur des opérations en Inde, nous fait part de ses espoirs et de ceux de ses équipes : “Nous espérons sincèrement que nos efforts réduisent les difficultés des communautés défavorisées et les aident à traverser cette deuxième vague en meilleure santé”. 

Au Népal, notre ancrage local nous permet d’agir dans les lieux les plus isolés !

Le Népal fait lui aussi face à de grandes difficultés. Malgré un bilan officiel sous-estimé (601 000 personnes contaminées) dû aux tests très limités, le pays connaît une mortalité par habitant supérieure à celle de son voisin indien. Ces conditions sanitaires ont poussé le gouvernement à mettre en place depuis le 29 avril un confinement dans le district de Katmandou et les districts environnants, paralysant une partie de nos opérations sur place.

La vallée de Ruby, pourtant isolée, n’a pas été épargnée par la propagation du virus. Grace Ghale, représentant local de Karuna dans cette zone, témoigne : ”La vallée de Ruby a été sévèrement touchée par la Covid. Si nous faisions un test PCR à chaque villageois, je pense que le taux d’infection serait d’environ 90%. Il n’y a pas de tests PCR disponibles dans les villes avoisinantes”. En effet, jusqu’à très récemment, ni tests PCR ni vaccins n’étaient disponibles, obligeant nos équipes à prendre toutes les précautions afin de préserver leur santé et celle des locaux. 

Cette situation n’a pas empêché Grace de travailler sans relâche à la préparation et à l’exécution du programme d’urgence Covid de Karuna : “En ces temps difficiles, nos équipes ont pu fournir des équipements et des fournitures de survie aux centres d’isolement et aux postes de santé de la région.” En plus des distributions, ce programme a permis d’amorcer la construction d’un centre d’isolement de cinq lits à Tipling.

Dans les districts de Sindhuli et Kavre, deux autres zones d’intervention de Karuna, nous mettons en place, pour le mois de juin, des distributions de matériels dans les centres d’isolement publics. Un programme d’aide alimentaire sera également mis sur pied dans le quartier de Bodnath à Katmandou.

Nos équipes maintiennent leurs efforts, et certaines activités peuvent continuer, dans le respect des gestes barrières, grâce à notre ancrage local ! En effet, notre  programme agricole dans la vallée de Ruby a permis de former 140 agriculteurs et de distribuer à une partie d’entre eux équipements et semis. Pal Maya Tamang, exploitante agricole, nous raconte : “J’ai reçu plusieurs jeunes plants de légumes que j’ai plantés dans mon potager. Je les ai plantés conformément à la formation que j’avais reçue de Karuna-Shechen. Ces jeunes plants poussent donc très bien.” 

Ces distributions, tout comme celles d’équipements et de fournitures médicales ainsi que la construction du centre d’isolement, vont se poursuivre dans les prochaines semaines afin d’assister et de soulager les communautés locales.


Active depuis mai 2020, Karuna commence une nouvelle phase de son programme d’urgence Covid en Inde et au Népal. Nos équipes sur le terrain mettent tout en œuvre pour permettre aux personnes les plus démunies face à la pandémie de reprendre espoir après des mois d’avril et de mai étouffants.

Vous pouvez soutenir nos équipes et les communautés locales !


Dernières actualités

Bâtir une éducation résiliente dans la vallée de Ruby

June 20 2022

De Rennes à Kharsa : un projet collaboratif Les prémices du projet Karuna-Shechen s’attache à révéler le potentiel altruiste des individus, des groupes et des communautés. Au début de...

Un an dans la vallée de Ruby

June 20 2022

Depuis maintenant un an, Karuna-Shechen est présente dans la vallée de Ruby au Népal. L'association y développe des programmes éducatifs, économiques et d’agriculture pour répondre aux défi...

UNE ÉDUCATION MEILLEURE POUR UNE VIE MEILLEURE

May 6 2022

Nous sommes convaincus que l’éducation est un outil de développement, qui doit aussi aider chacun à cultiver ses qualités intérieures. En effet, le développement de la petite enfance (DPE) est...

Action For Karuna soutient la sécurité alimentaire en Inde

April 28 2022

Cette année, l'intégralité des dons collectés par Action For Karuna finance notre programme de sécurité alimentaire en Inde qui accompagne plus de 53 000 familles : jardins potagers biologiques,...

TOUS UNIS POUR PARTAGER UN ÉTAT D’ESPRIT ALTRUISTE

April 19 2022

« Lorsque des altruistes s'allient, ils peuvent engendrer une formidable puissance pour le bien. (...) Chacun peut se mobiliser à sa façon et cultiver un état d'esprit altruiste pour devenir un ma...

Voir toute l'actualité

Dons et prélèvement à la source : comme ça marche ?

Avec l’instauration du prélèvement à la source au 1er janvier 2019, qu’adviendra-t-il de la réduction d’impôt accordée aux personnes qui consentent des dons à notre association ? ? La ...