en fr

April 1 2020

COVID-19: Face à l’avancée du Virus, le Népal fait le choix de la prévention

Tout comme pour nos programmes en Inde, nous vous annonçons l’arrêt temporaire de nos programmes au Népal afin de respecter les mesures prises par le gouvernement Népalais.

Le Népal ayant aussi observé ses premiers cas de COVID-19, le gouvernement à pris la décision de mettre en place un confinement général depuis le 24 Mars. Celui-ci ne devait durer qu’une semaine mais l’annonce d’un prolongement jusqu’au 7 avril a été faite le dimanche 29 mars.

Très peu de cas, une économie pourtant à l’arrêt

A ce jour, mercredi 1 avril, le gouvernement Népalais fait état de 917 personnes testées, seulement 5 cas positifs au virus dans tout le pays et aucun mort à déplorer. Sont mises en place également des mesures de préventions telles que le refus de délivrer des visas, la fermeture des frontières, ainsi que l’arrêt du trafic aérien (sauf pour urgence). Ces mesures ont pour but de prévenir une arrivée plus massive du virus et contenir au mieux sa propagation.

Selon Shalav Rana, notre directeur en charge des programmes au Népal, les chiffres officiels suscitent beaucoup d’interrogations quant à leur représentativité.

En effet, peu de personnes ont été testées, le nombre de tests disponibles étant limité. De plus, les migrations entre la frontière népalaise et la frontière indienne restaient importantes jusqu’à très récemment, favorisant de ce fait l’expansion du virus.

Il faut donc appréhender les chiffres communiqués par le gouvernement avec le recul nécessaire.

Le système de santé népalais est très limité et de nombreuses infrastructures ne sont pas aujourd’hui dans la capacité de respecter toutes les normes d’hygiène recommandées par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et le gouvernement (voir notre article sur l’Inde pour plus de détails concernant ces mesures d’hygiène). Dans ce cadre, la future prise en charge de malades nécessitant des soins intensifs est d’autant plus inquiétante.

Afin de prévenir l’impact économique du virus, le gouvernement a mis en place des mesures qui tendent à aider la population tout en gardant une certaine stabilité au sein du pays. Un maintien des salaires dans le milieu du tourisme est prévu jusqu’en mai afin d’éviter une perte considérable d’emplois dans ce secteur. En effet, le secteur touristique représentait environ 7,8% du PIB du pays en 2017 – un pilier de l’économie népalaise. Le gouvernement a aussi annoncé ce dimanche 29 mars une réduction de 10% sur le prix de la nourriture de première nécessité, comme le riz par exemple, pour limiter l’impact sur le pouvoir d’achat des habitants et garantir une certaine sécurité alimentaire.

Nos actions pour renforcer la résilience des populations

Depuis la fin janvier jusqu’à l’annonce du confinement le 23 mars, nous avons maintenu notre centre médical de Bodhnath et nos cliniques mobiles. Nous avons également affiché les posters de prévention du gouvernement dans nos locaux afin de tenir la population informée des précautions sanitaires à prendre.

Nous savons que si la situation se prolonge, les villages ruraux que nous aidons tout au long de l’année seront en capacité de faire face. Cette situation souligne l’importance de nos programmes d’autonomisation des populations rurales, qui a toujours été notre stratégie de développement.

A ce titre, nous avons décidé de maintenir à distance, l’activité de recrutement de nos coordinateurs terrain – nos relais direct dans les villages, qui veillent au bon déploiement des projets et nous permettent un suivi précis de la situation. Cette activité est la seule que nous maintenons, avec la volonté de reprendre progressivement le reste de nos activités selon les directives du gouvernement et dans le suivi le plus strict des mesures d’hygiènes communiquées par l’Organisation Mondiale de la Santé.

Nos programmes dans ces villages trouvent d’autant plus d’importance dans ce contexte de crise. Nous travaillons tout au long de l’année à l’installation de panneaux solaires pour garantir un accès à l’électricité aux zones les plus reculées. Nous formons des villageois à l’ingénierie électrique afin qu’ils puissent s’en occuper en autonomie. Nous mettons également en place des activités d’agriculture afin de favoriser leur autonomie alimentaire tout en préservant l’environnement.

Ces programmes de développement constituent des actions de fond qui contribuent à donner aux pays dans lesquels nous intervenons des moyens pour faire face aux catastrophes naturelles (comme le séisme en 2015) et aux crises sanitaires ou écologiques.

C’est une aide adaptée au plus proche des besoins locaux qui permet un accompagnement des populations tous les jours, tous les mois, chaque année.

Le Népal doit aujourd’hui prévenir l’impact de l’expansion du virus sur sa population, et ce malgré la précarité de son système de santé. Cette crise, plus que jamais, nous montre l’importance d’une révolution altruiste ! Matthieu Ricard, il y a vingt ans déjà, a fait le choix de la compassion en fondant Karuna-Shechen. Dans ce contexte difficile pour chacun d’entre nous, nous continuons à porter ces notions chères à notre fondateur et faisons, nous aussi, le choix de la compassion.

« La bonté et la compassion ne sont pas simplement des “récompenses” données pour un bon comportement – leur but essentiel est de promouvoir le bonheur des êtres et de remédier à leurs souffrances. » ~ Matthieu Ricard, Plaidoyer pour l’Altruisme 

 


Dernières actualités

Altruisme en action au Bhoutan

November 20 2020

“L'une des composantes essentielles du bonheur tient en trois mots : altruisme, amour et compassion. Comment pourrait-on trouver le bonheur pour nous-mêmes, alors qu'autour de nous les êtres ne ...

La générosité mise en action

November 13 2020

Retour en images sur Action for Karuna et sa semaine de solidarité qui s’est tenue du 2 au 8 novembre. 65 équipes et porteurs de projet se sont mobilisés pour faire vivre l’altruisme et collect...

Aider plus et mieux : une nouvelle clinique dans le Jharkhand

November 5 2020

Le Jharkhand, la “Terre des forêts”, est un état du Nord-Est de l’Inde, né d’une séparation avec l’état voisin du Bihar en 2000. Cette région, si riche en nature et paysages, est pourt...

Techniciennes, mères et entrepreneuses : le nouveau visage des femmes au Népal

October 28 2020

« Karuna-Shechen brise les tabous sur ce que les femmes rurales peuvent ou ne peuvent pas accomplir, et fait ainsi évoluer les mentalités. Comme le souligne souvent le Dalaï Lama, nous avons plus ...

Au Népal, l’obscurité recule

October 16 2020

« Il suffit de prendre conscience de la vérité pour que l’erreur, aussi profonde soit-elle, disparaisse, tout comme il suffit d’allumer une lampe pour dissiper les ténèbres d’une grotte, m...

Voir toute l'actualité

Dons et prélèvement à la source : comme ça marche ?

Avec l’instauration du prélèvement à la source au 1er janvier 2019, qu’adviendra-t-il de la réduction d’impôt accordée aux personnes qui consentent des dons à notre association ? ? La ...