en fr

September 7 2016

Blog: Voyage à Déma (Chapitre 1)

Début 2016, Dominique Butet, auteur, et Olivier Adam, photographe, se sont envolés direction Bodhgaya, en Inde, pour visiter nos projets et documenter bénévolement nos actions. À travers les textes de Dominique et les images d’Olivier, partez à la découverte de Déma, l’un des villages qui bénéficient de notre soutien, mais aussi de ses habitants et de nos projets. Dans cette première partie, apprenez comment vos dons améliorent concrètement la santé et les conditions de vie de communautés entières dans les zones rurales de l’Inde. Nous publierons les prochains épisodes au fil de la semaine.

Chapitre 1 – Santé
Chapitre 2 – Gestion des ressources 
Chapitre 3 – Éducation des enfants
Chapitre 4 – Autonomisation des femmes

Chapitre 1 : Santé

De Bodhgaya, pour accéder à Déma, il faut suivre, depuis la capitale spirituelle bouddhiste, la rive opposée du fleuve, un large ruban, à sec le plus clair de l’année. De part et d’autre de la route, le regard est happé par le gris poussière des terres traversées d’où émergent des monceaux de buissons épineux parfois relayés par de robustes palmiers, jouxtant des parcelles de riz d’un vert fluorescent qui fluidifient le paysage et le redynamisent. Dans ces espaces de vie s’engouffrent des chars à bœufs à l’allure tranquille et des hordes d’enfants qui plantent leurs rires, en jouant près des maisons.

En ce mois de février 2016, chaud et sec, la clinique mobile de Karuna-Shechen n’a pas pu atteindre Dema comme il est prévu chaque lundi. Nous la retrouvons installée dans le hameau précédent, là où les véhicules ont dû s’arrêter, tant la route creusée d’ornières profondes empêche l’accès au village. Malgré ces aléas climatiques, tout est opérationnel.

Clinique mobile : Enregistrement des patients / Mobile Clinic Registration

À onze heures du matin, quatre-vingt-six patients se sont déjà enregistrés à l’accueil. Des hommes, des femmes, des enfants, dont certains ont parfois marché plus de quinze kilomètres pour bénéficier d’une consultation avec le docteur SP Singh. Leur dossier médical en main, ils attendent patiemment leur tour. Ils seront au préalable pris en charge par une infirmière qui mesurera leur tension, les pèsera et les écoutera, avec beaucoup de tact et de professionnalisme, évoquer les troubles et les douleurs qui les amènent à la clinique.

Dans ces régions, nombreux sont ceux qui souffrent d’anémie (principalement des femmes et des personnes âgées), de malnutrition et de problèmes articulaires. L’aide médicale, apportée à Dema en 2013, comme dans plusieurs autres villages, constitue une priorité pour Karuna-Shechen puisque la santé est depuis seize ans son programme-phare.

Un groupe de villageois entoure soudain Shamsul Akhtar, le responsable indien de l’association qui nous a accompagnés sur le terrain et l’exhorte à le suivre. Ils veulent faire le point sur un projet de construction de réservoir, assez grand, creusé sur une parcelle voisine et destiné à irriguer les cultures d’une vingtaine de familles qui souhaitent à l’avenir planter des arbres fruitiers. Surtout des manguiers, confient-ils avec un brin de gourmandise dans la voix. Shamsul les écoute avec attention, les félicite de l’avancée des travaux et leur conseille d’envisager plutôt la culture des papayers dont la croissance et la production de fruits sont plus rapides.

shamsul villageois

Notre directeur en Inde Shamsul Akhtar (droite) avec des villageois / India Director Shamsul Akhtar (right) with villagers

Ces échanges aux interactions très nourries sont la base du principe SMBC (Small Money Big Change ou un Peu d’Argent de Grands Changements), initié par Shamsul dans une multitude d’initiatives depuis le début de son engagement à Karuna-Shechen. Les villages sont d’abord appelés à lister toutes les idées qui leur tiennent à cœur et à établir des priorités. Ensuite, en collaboration avec l’association, ils clarifient la nature exacte de leur participation. Le plus souvent, le village apporte la main d’œuvre, ce qui a en outre l’avantage de réactiver le sens communautaire tandis que Karuna fournit la logistique ainsi que le financement d’une partie du matériel.

LIRE LA SUITE : CHAPITRE 2


Dernières actualités

Santé et bonheur: les avantages de la viabilité environnementale

November 15 2019

Les projets de Karuna-Shechen sont développés afin de répondre aux besoins des villageois et des communautés des zones rurales au Népal, en Inde et au Tibet. Nous pouvons évaluer notre succès e...

Investir dans l’environnement aujourd’hui pour l’avenir

November 15 2019

Quand Matthieu Ricard et Rabjam Rinpoché ont co-fondé Karuna-Shechen en 2000 pour améliorer les conditions de vie du peuple himalayen, le respect de l’environnement était déjà partie intégran...

Notre Environnement, Notre Futur

November 15 2019

Ensemble, construisons un monde plus vert ! Agissons pour le bien-être et le respect de la nature. Les initiatives environnementales partout dans le monde sont plus que jamais urgentes et indispen...

Remercions l’Inde pour tous ses partages

October 3 2019

Depuis des siècles, l’Occident s’inspire des pratiques de l’Inde, de la diversité de ses spiritualités et de ses traditions ancestrales. Aujourd’hui, un grand nombre de personnes bénéfici...

Une société épanouie et en bonne santé

October 2 2019

Être en bonne santé est essentiel au bien-être humain, ainsi qu’à un développement économique et social durable. Maladies, faim, mauvaise hygiène, difficultés d’accès à l’eau potable...

Voir toute l'actualité

Dons et prélèvement à la source : comme ça marche ?

Avec l’instauration du prélèvement à la source au 1er janvier 2019, qu’adviendra-t-il de la réduction d’impôt accordée aux personnes qui consentent des dons à notre association ? 🎥 ...

Abonnez-vous à notre newsletter